Auteur : compton_r

Huit communications du Département au Congrès de l’Association canadienne de linguistique à Vancouver

Stéphanie Luna, lors du congrès de l’Association canadienne de linguistique à l’Université d’Ottawa en 2015, où elle a gagné le prix pour la meilleure communication par affiche.

Le Département de linguistique a le plaisir d’annoncer qu’il y aura huit communications par ses étudiant.e.s et ses professeur.e.s au Congrès de l’Association canadienne de linguistique, qui aura lieu à Vancouver du 1er au 3 juin 2019.

Ces présentations abordent un éventail de sujets en syntaxe, phonétique, phonologie, morphologie et lexicologie. La liste des présentations se trouve ci-dessous :

Isabelle Marcoux (étudiante au doctorat)
Le timbre de schwa et des autres voyelles moyennes antérieures et arrondies en français de l’Île-de-France en comparaison avec le français laurentien

Maxime Codère Corbeil (étudiant au doctorat)
Sur le traitement des implicatures scalaires et de la similarité entre les énoncés

Nora Villeneuve (étudiante de baccalauréat)
Une description syntaxique et sémantique du morphème d’aspect -liq- en inuktitut

Matthew Schuurman (étudiant au doctorat)
Plosive reduction in two Baffin Inuktitut dialects

Alexandra Chabot & Marianne Laplante (étudiantes de baccalauréat)
Apport de la statistique exploratoire à la Pokémonastique : Symbolisme phonétique dans les néologismes en français

Johnnatan Nascimento (étudiant au doctorat)
The singular case of clitic doubling in Brazilian Portuguese

Laurence Gagnon (étudiante de maitrise) & Anne-Marie Parisot (professeure à l’UQAM)
Création lexicale en langue des signes québécoise (LSQ) pour des concepts de l’astronomie

Anja Arnhold (professeure à l’U. d’Alberta), Emily Elfner (professeure à l’U. de York) et Richard Compton (professeur à UQAM)
On the Absence of Stress in Inuktitut

L’instinct du sens : Essai sur la ‘naissens’ de la parole

Barbaud, Philipe. 2019. L’instinct du sens : Essai sur la ‘naissens’ de la parole. New York : Peter Lang. 342 pages.

Cet essai aborde avec audace la question passionnante de l’origine du langage en se situant dans un cadre de linguistique évolutionniste. Il renverse la perspective habituelle en mettant de l’avant l’idée que l’homme est un animal qui a perdu l’instinct de son langage signalétique en lui substituant une addiction au langage symbolique de la parole. C’est grâce à un processus d’exaptation gouverné par l’instinct de communication que l’appareil phonatoire de bipèdes préhistoriques s’est vu peu à peu réaffecté à sa nouvelle tâche de transmettre du sens. La ‘naissens’ de la parole a donc scellé le destin du langage en tant qu’insigne faculté de la cognition humaine.

Pour en savoir plus ou pour vous procurer cette publication

Vers une profession sur le bout des doigts : la nouvelle majeure en interprétation français-LSQ !

La majeure en interprétation français-LSQ offre une solide formation de base en interprétation français-langue des signes québécoise (LSQ) tout en initiant aux particularités des principaux domaines de pratique, dont l’interprétation à distance, l’interprétation scolaire, l’interprétation juridique et la translittération. Les finissant de ce programme seront à même de réaliser une interprétation simultanée fidèle vers les deux langues, dans une variété de contextes.

L’étudiant apprendra à analyser les langues de travail; à repérer les problèmes éthiques et à les résoudre; à développer une sensibilité aux caractéristiques culturelles ayant un impact sur l’acte d’interpréter; à respecter les code de déontologie de l’Association québécoise des interprètes en langue des signes (AQILS) et de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ); à développer une capacité d’autoanalyse sur les plans linguistiques, interprétatifs et professionnels.

Ce programme s’inscrit dans une vision de collaboration avec les communautés de pratique et les associations communautaires d’usagers afin d’offrir un projet pédagogique de premier cycle respectueux des cultures sourdes et entendantes. L’étudiant y sera invité à développer des liens avec ces communautés au fil des activités de sa formation (stage, portfolio, etc.).


Denis Foucambert obtient une subvention de recherche sur la compréhension en lecture

Félicitations à Denis Foucambert, qui vient d’obtenir une subvention développement Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada en tant que chercheur principal, de 67 428 $, pour le projet de recherche intitulé «Entraîner la syntaxe pour améliorer la compréhension en lecture au secondaire», avec cochercheure Leslie Redmond, professeure à Memorial University of Newfoundland (et diplômée du doctorat en linguistique à l’UQAM) et collaboratrice Louisette Emirkanian, professeure retraitée du département de linguistique de l’UQAM.

La recherche scientifique a montré depuis plusieurs années un lien très fort entre l’habileté à repérer et à manipuler les structures syntaxiques et la compréhension en lecture. En développant un entrainement syntaxique, ce projet poursuit l’objectif d’élever les performances en lecture en français des jeunes élèves canadiens du secondaire, que le français soit leur L1 ou leur L2.

Ce projet de recherche propose la création d’un logiciel éducatif spécifiquement centré sur le développement des habiletés syntaxiques et métasyntaxiques des élèves du secondaire. L’objectif ultime de cet entrainement est d’améliorer leur compréhension en lecture.

Poste de professeure, professeur, en acquisition de la langue première

L’UQAM recherche des candidates et candidats qualifiés afin de renouveler son corps professoral et assurer un développement de qualité dans tous les domaines d’activités.

SOMMAIRE DE LA FONCTION :

  • Enseignement de l’acquisition de la langue première
  • Encadrement d’étudiants aux deuxième et troisième cycles
  • Recherche en acquisition de la langue première et développement du domaine dans le département
  • Participation aux tâches départementales et autres services à la collectivité

EXIGENCES :

  • Doctorat en linguistique avec une solide formation en linguistique fondamentale
  • Capacité d’enseignement universitaire aux trois cycles en acquisition de la langue première
  • Expérience de recherche et dossier de publications récentes en acquisition de la langue première
  • Capacité d’entreprendre, dès l’entrée en fonction, un programme de recherche en acquisition de la langue première
  • Capacité à s’intégrer à l’équipe départementale
  • Excellente maîtrise du français parlé et écrit

ATOUTS :

  • Capacité de contribuer à l’enseignement et à l’encadrement des étudiants dans un autre domaine de la linguistique
  • Expérience d’enseignement universitaire dans des domaines pertinents

DATE D’ENTRÉE EN FONCTION : 1er JUIN 2019

TRAITEMENT : Selon la convention collective UQAM-SPUQ

L’Université du Québec à Montréal souscrit à un programme d’accès à l’égalité en emploi. De ce fait, elle invite les femmes, les autochtones, les membres des minorités visibles, des minorités ethniques et les personnes en situation de handicap qui répondent aux exigences du poste à soumettre leur candidature. Nous encourageons les personnes qui s’identifient à l’un ou l’autre de ces groupes à remplir le Questionnaire d’identification à la présente adresse et à le joindre à leur dossier de candidature : http://www.rhu.uqam.ca/visiteurs/egalite/QuestionnaireAccesEgalite.pdf. La priorité sera donnée aux Canadiennes, Canadiens et aux résidentes, résidents permanents.

Les personnes intéressées sont priées de faire parvenir une lettre d’intention, un curriculum vitae en français, détaillé, daté et signé, un dossier de publications et toute autre information pertinente. Les candidates et les candidats devront fournir les noms et coordonnées de trois répondants et prieront leurs répondants d’acheminer directement leur lettre de recommandation au département de linguistique. Tous les dossiers doivent parvenir AVANT le 15 FÉVRIER 2019, 17 H, à :

Madame Reine Pinsonneault, directrice
Département de linguistique
Université du Québec à Montréal
C.P. 8888, Succursale Centre-Ville
Montréal, Québec  H3C 3P8
Téléphone : 514 987-3000, poste 3876
Télécopieur : 514 987-4652

 

Fichier PDF : https://www.rhu.uqam.ca/AffichageProfs/21407179.pdf

Félicitations à Madame Legault à l’occasion de sa retraite!



Après presque 35 ans de service au département de linguistique et à l’UQAM, Manon Legault, agente à la gestion des études, a pris sa retraite le 31 octobre dernier. Nous voudrions remercier Mme Legault pour son travail acharné et son dévouement. Elle a accompagné de nombreuses générations d’étudiantes et d’étudiants lors de leur demande d’admission, leur inscription et leur sélection de cours. Elle a également apporté une aide précieuse à la réalisation de nombreuses activités en lien avec les comités de programmes, l’accueil des étudiantes et des étudiants et les portes ouvertes.

Nous la félicitons pour sa retraite bien méritée!


37e édition du Forum sur la recherche en langue seconde (SLRF)



La 37e édition du Forum sur la recherche en langue seconde (SLRF) ayant pour thème «Sur la contribution des sciences cognitives à la recherche en langue seconde» se tiendra du 26 au 28 octobre 2018 à l’UQAM. Le comité organisateur est formé de Daphnée Simard, professeure titulaire au Département de linguistique (UQAM), de Michael Zuniga, professeur adjoint au Département de didactique des langues (UQAM) et de quatre étudiantes du 3e cycle, dont trois, Tatiana Molokopeeva, Marie Nader et Cristina Uribe, sont doctorantes en linguistique.


Bienvenue à Grégoire Winterstein, nouveau professeur au département de linguistique



Nous sommes heureux d’accueillir M. Grégoire Winterstein, qui a accepté le poste de professeur en sémantique computationnelle au Département de linguistique. Grégoire Winterstein a reçu son doctorat en linguistique de l’Université Paris Diderot, Paris 7, en 2010 sous la direction du sémanticien Jacques Jayez. Après des stages postdoctoraux à l’Université Paris 8 et à Nanyang Technological University à Singapour, il a occupé un poste d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) à Paris 3 et a été maître de conférences pendant quatre ans à l’Education University de Hong Kong.

Son programme de recherche porte sur la description sémantique de différents marqueurs en français, en anglais et en cantonais : connecteurs adversatifs, adverbes d’exclusion et additifs, etc., et leur interprétation en termes argumentatifs. Son travail comprend également une dimension computationnelle, notamment lors de l’élaboration de ressources numériques (par exemple un corpus de textes publicitaires bilingues), ainsi que dans le domaine de l’analyse de sentiments et de l’apprentissage automatique et ses utilisations pour la théorie sémantique.

 


Département de linguistique

Le Département de linguistique regroupe un corps professoral internationalement reconnu dont les domaines de spécialisation recouvrent les principaux champs de la linguistique.

Suivez-nous

Coordonnées

Pavillon J.-A. De Sève, DS-3405
320, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec)  H2X 1L7