Auteur : compton_r

Philip Comeau reconstitue la langue parlée des Acadiens de 1755 pour une Minute du patrimoine

Philip Comeau, professeur au Département de linguistique, a participé en tant qu’expert à la production d’une «Minute du patrimoine» sur la Déportation des Acadiens. C’était un beau défi de recréer la langue parlée de 1755. Pour ce faire, il s’est appuyé sur de nombreux travaux en linguistique afin de donner une voix authentique à la narration de ce texte.

Pour en savoir plus…

21e édition du Congrès d’Études Inuit à l’UQAM du 3 au 6 octobre

Conférenciers liminaires (Dalee Sambo Dorough, chaire du Conseil circumpolaire inuit; Aaju Peter, avocate, femme d’affaires et activiste; Lisa Koperqualuk, vice-présidente des affaires internationales pour le Conseil circumpolaire inuit du Canada; Ruth Kaviok, présidente sortante du National Inuit Youth Council; Natan Obed, président d’Inuit Tapiriit Kanatami; et Alethea Arnaquq-Baril, réalisatrice, scénariste et productrice primée de films)

La 21e édition du Congrès d’Études Inuit se tiendra du 3 au 6 octobre 2019 à l’UQAM. Le comité organisateur est formé de Richard Compton, professeur au Département de linguistique (UQAM); Shawn-Renée Hordyk, professeure à l’École de travail social (UQAM); Heather Igloliorte, professeure en histoire de l’art (Concordia); Mark K. Watson, professeur en sociologie et en anthropologie (Concordia); Sarah Fraser, professeure à l’École de psychoéducation (U. de Montréal); Keren Kelley, chercheure à Inuit Tapiriit Kanatami; Jeannie Nayoumealuk, directrice executive à Saturviit (l’Association de femmes de Nunavik); et Yasmine Charara, gestionnaire à Kativik Ilisarniliriniq (la commission scolaire Kativik).

Outre les sessions sur l’éducation, la littérature, les arts, la politique, la géographie, et plusieurs autre disciplines, le congrès comprendra trois journées de sessions en linguistique, y compris des présentations par Matthew Schuurman (doctorant en linguistique), Nora Villeneuve (étudiante au baccalauréat en linguistique) et Julien Carrier (diplômé de la maitrise en linguistique à l’UQAM et doctorant à l’Université de Toronto).

Nora Villeneuve remporte ex aequo le prix de la meilleure affiche étudiante à l’ACL à Vancouver !

Félicitations à Nora Villeneuve, étudiante au baccalauréat en linguistique, qui vient de gagner ex aequo le prix de la meilleure affiche présentée par un.e étudiant.e au congrès annuel de l’Association canadienne de linguistique à Vancouver.

Son affiche, intitulée «Une description syntaxique et sémantique du morphème d’aspect –liq– en inuktitut», était le résultat d’une étude sur le terrain à Iqaluit, au Nunavut. Bravo Nora ! 

Félicitations à Lucie Ménard, lauréate du prix Ian Gordon Fellow

Bravo à Lucie Ménard, professeure titulaire au département de linguistique, pour l’obtention du prix Ian Gordon Fellow Award de l’Université Victoria de Wellington en Nouvelle-Zélande. Ce prix est décerné chaque année à un chercheur en reconnaissance de sa recherche exceptionnelle dans un domaine de la linguistique. Elle donnera une conférence en août à l’université Victoria en l’honneur de ce prix. Toutes nos félicitations à Lucie Ménard pour son important travail sur le développement de la parole.

Félicitation à Daz Saunders pour l’obtention d’une prestigieuse bourse de doctorat de la Fondation Pierre-Elliot Trudeau

Photo : Fondation Pierre Elliott Trudeau

Félicitation à Daz Saunders pour l’obtention d’une prestigieuse bourse de doctorat de la Fondation Pierre-Elliot Trudeau. Le projet de thèse de Daz, dirigé par Anne-Marie Parisot, porte sur la distinction entre gestualité et grammaire dans les structures de représentation corporelle en LSQ. Les bourses de la fondation Trudeau soutiennent des étudiants qui se distinguent par l’excellence de leur dossier académique ainsi que par leur volonté et leur capacité de relever les grands enjeux de notre société. Deux étudiants de l’UQAM ont reçu cette bourse cette année et leurs noms s’ajoutent à ceux des cinq autres lauréats de l’UQAM depuis la création de la fondation en 2002.

Encore bravo Daz!

Pour en savoir plus…

Les signes, leur combinaison et les propriétés fondamentales du langage : un hommage à Denis Bouchard

Léger, Catherine, Anne-Marie Parisot et Reine Pinsonneault (dir.). 2019. Les signes, leur combinaison et les propriétés fondamentales du langage : un hommage à Denis Bouchard / Signs, their combination, and the fundamental properties of language: A tribute to Denis Bouchard. Canadian Journal of Linguistics/Revue canadienne de linguistique, Volume 64, Numéro 2, juin 2019.

Extrait de l’introduction au numéro par Catherine Léger, Anne-Marie Parisot et Reine Pinsonneault :

Le présent numéro bilingue fait suite au colloque du même nom qui a eu lieu les 13 et 14 novembre 2014 à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il regroupe cinq contributions, qui paraissent dans chacune des deux langues officielles. Il s’agit du premier numéro de ce type publié par la Revue canadienne de linguistique/ Canadian Journal of Linguistics. Le choix de publier les articles dans les deux langues officielles est de permettre un accès large aux contenus scientifiques dans la langue de chacun.

Le présent numéro bilingue fait suite au colloque du même nom qui a eu lieu les 13 et 14 novembre 2014 à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il regroupe cinq contributions, qui paraissent dans chacune des deux langues officielles. Il s’agit du premier numéro de ce type publié par la Revue canadienne de linguistique/ Canadian Journal of Linguistics. Le choix de publier les articles dans les deux langues officielles est de permettre un accès large aux contenus scientifiques dans la langue de chacun.

L’objectif du présent numéro est double. D’une part, il souligne la contribution d’un chercheur remarquable, le linguiste Denis Bouchard, aux sciences cognitives en général et à la linguistique en particulier, et d’autre part, il permet de formaliser l’impact de son travail dans trois domaines de recherche où ses travaux ont exercé une influence certaine, soit la théorie linguistique (en particulier la morphosyntaxe et la sémantique), la description des langues et l’origine du langage. Chacun des textes rassemblés dans le numéro évalue différentes analyses de Denis Bouchard et en montre toute leur actualité, tout en faisant ressortir leur pouvoir explicatif, leur validité et leurs limites. Ainsi, les contributions du numéro questionnent les concepts, les propositions et les théories développés et défendus par Denis Bouchard, ce qui permet de mieux cerner les débats actuels en linguistique et dans des disciplines connexes.

Pour en savoir plus ou pour vous procurer cette publication

Félicitations aux finissantes et aux finissants du baccalauréat en linguistique, profil linguistique générale !

Les finissantes et le finissant qui ont présenté leur recherche lors du Colloque des étudiantes et étudiants de linguistique, accompagnés par Grégoire Winterstein et Denis Foucambert, professeurs.

Félicitations à toutes les finissantes et à tous les finissants du baccalauréat qui ont présenté leur recherche lors du Colloque des étudiantes et étudiants de linguistique, qui s’est tenu le 29 avril 2019, ainsi que les deux professeurs qui les ont accompagnés tout au long de l’année, Grégoire Winterstein et Denis Foucambert. Veuillez trouver ci-dessous la liste des présentations :

Nora Villeneuve
Une description sémantique et syntaxique du morphème d’aspect -liq- en inuktitut

Élisa Uashtessiu et Audrey Gosselin-Janelle
Description sociolinguistique de l’alternance codique innu-français à la radio communautaire de Pessamit

Alexandra Chabot et Marianne Laplante
Le symbolisme phonétique dans les néologismes en français : le cas des noms de Pokémons

Élisabeth Cournoyer et Anne Lemay-Décary 
Entraînement sur l’orthographe lexicale

Émilie Boivin et Roxanne Duguay
Influence des connaissances graphotactiques sur l’écriture du phonème /ɑ̃/

Lambert Beaudry, Roxanne Fontaine et Annie Leblanc 
L’effet de la graphie sur l’apprentissage des sons non-natifs: une étude en production de la parole

Huit communications du Département au Congrès de l’Association canadienne de linguistique à Vancouver

Stéphanie Luna, lors du congrès de l’Association canadienne de linguistique à l’Université d’Ottawa en 2015, où elle a gagné le prix pour la meilleure communication par affiche.

Le Département de linguistique a le plaisir d’annoncer qu’il y aura huit communications par ses étudiant.e.s et ses professeur.e.s au Congrès de l’Association canadienne de linguistique, qui aura lieu à Vancouver du 1er au 3 juin 2019.

Ces présentations abordent un éventail de sujets en syntaxe, phonétique, phonologie, morphologie et lexicologie. La liste des présentations se trouve ci-dessous :

Isabelle Marcoux (étudiante au doctorat)
Le timbre de schwa et des autres voyelles moyennes antérieures et arrondies en français de l’Île-de-France en comparaison avec le français laurentien

Maxime Codère Corbeil (étudiant au doctorat)
Sur le traitement des implicatures scalaires et de la similarité entre les énoncés

Nora Villeneuve (étudiante de baccalauréat)
Une description syntaxique et sémantique du morphème d’aspect -liq- en inuktitut

Matthew Schuurman (étudiant au doctorat)
Plosive reduction in two Baffin Inuktitut dialects

Alexandra Chabot & Marianne Laplante (étudiantes de baccalauréat)
Apport de la statistique exploratoire à la Pokémonastique : Symbolisme phonétique dans les néologismes en français

Johnnatan Nascimento (étudiant au doctorat)
The singular case of clitic doubling in Brazilian Portuguese

Laurence Gagnon (étudiante de maitrise) & Anne-Marie Parisot (professeure à l’UQAM)
Création lexicale en langue des signes québécoise (LSQ) pour des concepts de l’astronomie

Anja Arnhold (professeure à l’U. d’Alberta), Emily Elfner (professeure à l’U. de York) et Richard Compton (professeur à UQAM)
On the Absence of Stress in Inuktitut

L’instinct du sens : Essai sur la ‘naissens’ de la parole

Barbaud, Philipe. 2019. L’instinct du sens : Essai sur la ‘naissens’ de la parole. New York : Peter Lang. 342 pages.

Cet essai aborde avec audace la question passionnante de l’origine du langage en se situant dans un cadre de linguistique évolutionniste. Il renverse la perspective habituelle en mettant de l’avant l’idée que l’homme est un animal qui a perdu l’instinct de son langage signalétique en lui substituant une addiction au langage symbolique de la parole. C’est grâce à un processus d’exaptation gouverné par l’instinct de communication que l’appareil phonatoire de bipèdes préhistoriques s’est vu peu à peu réaffecté à sa nouvelle tâche de transmettre du sens. La ‘naissens’ de la parole a donc scellé le destin du langage en tant qu’insigne faculté de la cognition humaine.

Pour en savoir plus ou pour vous procurer cette publication

Vers une profession sur le bout des doigts : la nouvelle majeure en interprétation français-LSQ !

La majeure en interprétation français-LSQ offre une solide formation de base en interprétation français-langue des signes québécoise (LSQ) tout en initiant aux particularités des principaux domaines de pratique, dont l’interprétation à distance, l’interprétation scolaire, l’interprétation juridique et la translittération. Les finissant de ce programme seront à même de réaliser une interprétation simultanée fidèle vers les deux langues, dans une variété de contextes.

L’étudiant apprendra à analyser les langues de travail; à repérer les problèmes éthiques et à les résoudre; à développer une sensibilité aux caractéristiques culturelles ayant un impact sur l’acte d’interpréter; à respecter les code de déontologie de l’Association québécoise des interprètes en langue des signes (AQILS) et de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ); à développer une capacité d’autoanalyse sur les plans linguistiques, interprétatifs et professionnels.

Ce programme s’inscrit dans une vision de collaboration avec les communautés de pratique et les associations communautaires d’usagers afin d’offrir un projet pédagogique de premier cycle respectueux des cultures sourdes et entendantes. L’étudiant y sera invité à développer des liens avec ces communautés au fil des activités de sa formation (stage, portfolio, etc.).


Département de linguistique

Le Département de linguistique regroupe un corps professoral internationalement reconnu dont les domaines de spécialisation recouvrent les principaux champs de la linguistique.

Suivez-nous

Coordonnées

Pavillon J.-A. De Sève, DS-3405
320, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec)  H2X 1L7